NEWSLETTER – MAI 2019

Atelier de formation sur « la Gestion de la Performance Sociale (GPS) comme outil d’amélioration de la satisfaction des clients »

Organisé par MAIN en collaboration avec le Consortium Alafia, l’atelier a eu lieu à Cotonou (Bénin) du 16 au 18 Janvier 2019.
Les deux jours et demi de formation ont permis aux vingt-trois (23) participants venus de cinq (5) pays et de seize (16) institutions de renforcer leurs compétences et leurs connaissances sur le thème de la Gestion de la Performance Sociale et de la satisfaction des clients. Les deux thèmes transversaux abordés dès le début de la formation étaient les Normes Universelles de Gestion de la Performance Sociale (NUGPS) et les Principes de Protection des Clients (PPC) de la SMART Campaign. Ces thèmes sont en réalité des standards dans le secteur de la microfinance, établis afin de maximiser son impact et ainsi de concrétiser sa mission originelle en faveur du développement. Les NUGPS sont constituées d’un ensemble de critères répartis en 6 dimensions, qui prennent en compte les divers aspects des pratiques à mettre en œuvre pour une microfinance utile à ses clients et capable d’assurer sa pérennité. Les PPC, intégrés aux NUGPS, se concentrent sur les intérêts des clients et leur protection face aux risques liés aux services financiers.

Formation sur l’utilisation de l’outil Factsheet de Microfact et du Compiler

Le réseau MAIN a organisé un atelier de formation portant sur l’analyse des performances des IMF à travers l’utilisation de l’outil Factsheet de Microfact et du Compiler. Du 8 au 11 Avril 2019 à l’hôtel de BKBG de Baguida, 15 participants venus de 7 pays (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Congo, Guinée, Mali, Sénégal) ont pu bénéficier de cette formation animée par un formateur certifié.
Microfact est une initiative commune de ADA et BRS qui se sont donnés pour mission d’établir certains standards de mesure et de comparaison de la performance des institutions de microfinance. L’outil Factsheet MFI permet de réunir en un seul fichier les résultats financiers d’une IMF détaillés sur plusieurs années et d’en extraire les principaux indicateurs de performance. Le Compiler quant à lui sert à réunir, analyser et comparer plusieurs Factsheet provenant de divers institutions, ou bien d’agences d’une même institution.
La méthodologie de Microfact qui propose 16 principaux indicateurs répartis en 4 catégories :

  • Qualité du portefeuille
  • Efficacité et productivité
  • Gestion financière
  • Rentabilité et viabilité

L’objectif étant de fournir aux institutions des outils pratiques et standardisés pour l’analyse de leurs performances et la prise de décisions en conséquence. Les participants ont été invités à rendre compte de la formation à leur direction et partager les connaissances acquises avec leurs collègues.

Quelques témoignages des participants à la formation

12Florence NIKIEMA, Responsable Comptable, MUFEDE-B (Burkina-Faso) :
« J’ai jugé utile de me familiariser avec l’outil Factsheet car l’analyse de ces indicateurs apportent un vrai plus à mon institution. Je prévois maintenant de partager les enseignements retenus avec les différents services de mon institution parce qu’ils sont tous concernés. »

12Geoffrey NKENGURUTSE, Directeur Adjoint, COSPEC (Burundi) :
« L’analyse de la performance financière avec la Factsheet et surtout le Compiler nous permet de comparer les performances des différentes agences et leur contribution au résultat global de l’institution. Il est important que chacun soit capable de renseigner et d’interpréter ces outils pour une consolidation efficace. »

Inclusion financière dans l’UEMOA : La BCEAO note une augmentation du taux global de pénétration géographique et vise dans les 5 années à venir un accès aux des populations aux services

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest souhaite faire un grand bond en faveur de l’accès des populations aux services financiers. De 55 % en 2017, la BCEAO compte atteindre 75 % de populations de l’UEMOA ayant accès aux services financiers dans 5 ans.
“L’objectif principal est de faire passer à 75 % d’ici à 5 ans les populations de notre Union qui pourront accéder aux services financiers dans le cadre de l’inclusion financière. C’est l’objectif majeur”
Elle a désormais à cet effet inscrit dans son agenda une Semaine de l’inclusion financière. Par ce faire la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) cherche à réunir l’ensemble des acteurs intervenant dans le secteur financier pour échanger sur les défis actuels. C’est ce que le Gouverneur Tiémoko Meyliet Koné a décliné comme entres autres objectifs de la rencontre de Dakar au siège de la BCEAO.
La première édition de la Semaine de l’inclusion financière a eu lieu du 26 novembre au 1er décembre 2018 à son Siège, à Dakar, et dans les huit pays de l’UEMOA

https://www.bceao.int/fr/communique-presse/edition-2018-de-la-semaine-de-linclusion-financiere-dans-luemoa

Kenya : 83% de la population a désormais accès à des services financiers formels

Au Kenya, la proportion de la population pouvant accéder à des services financiers formels est désormais de 83% contre 75,3 % en 2016 et seulement 26,7 % en 2006. C’est ce que révèle la Banque centrale du Kenya (CBK) dans un rapport publié aujourd’hui.
Intitulée “2019 FinAccess Household Survey Report”, l’étude a été menée conjointement par l’institution financière, le Bureau central de statistiques (KNBS) et Financial Sector Deepening (FSD) Kenya.

https://www.findevgateway.org/fr/announcement/kenya-83-de-la-population-d%C3%A9sormais-acc%C3%A8s-%C3%A0-des-services-financiers-formels

La “Digital Finance Initiative”

Accélérer l’inclusion financière en aidant les IMF à ouvrir de nouveaux canaux de distribution et proposer des produits innovants : tel est le double objectif social et financier de la finance digitale. Pour beaucoup d’IMF, prendre ce tournant numérique implique de repenser leur business model. Le projet « Digital Finance Initiative » a été conçu pour les accompagner dans cette démarche.

https://www.ada-microfinance.org/fr/nos-projets/fintech-finance-digitale#lapo

Evénements à venir

Risk Initiative Management (RIM) – Formation en évaluation pour assesseurs indépendants

  • Organisateur : ADA
  • Type: Formation
  • Lieu : ADA – 39 rue Glesener – L-1631 Luxembourg
  • Date : du 22 au 24 mai 2019

Conférence sur « les stratégies de financement pour les institutions de microfinance »

  • Organisateur : LAPO Institute
  • Type: Formation
  • Lieu : Benin City, Nigeria
  • Date : 27-29 Mai 2019

Atelier de formation en finance agricole

  • Organisateur : MAIN en collaboration avec ADA et FAO
  • Type: Formation
  • Lieu : Lomé
  • Date : du 11 au 14 juin 2019

Programme francophone de leadership pour la transformation numérique

  • Organisateur : Digitalis
  • Type: Formation
  • Lieu : Dakar, Sénégal
  • Date : 10-14 Juin 2019

Un avenir numérique inclusif : sommet sur la finance responsable en action

  • Type: Événement
  • Lieu : Nairobi, Kenya
  • Date : 25 juin. 2019 – 27 juin. 2019

Semaine Africaine de la Microfinance / SAM 2019

  • Type: Événement
  • Lieu : Ouagadougou, Burkina Faso
  • Date : 21 oct. 2019 – 25 oct. 2019