Auteur/autrice : mainadmin

Atelier de capitalisation du projet INCUBATEURS TES

CONTEXTE

Dans le cadre du projet intitulé « La finance inclusive en Afrique face aux défis de la transition écologique et sociale : enjeux et renforcement des capacités des acteurs africains par une offre de formation innovante et adaptée », le MAIN expérimente un modèle d’incubateurs avec des membres (clients) de deux institutions partenaires à savoir la mutuelle ASJD et WAGES. La mise en place des incubateurs permet au MAIN de développer de nouvelles modalités d’accompagnement à la création de petites et moyennes entreprises souhaitant s’engager dans des activités qui contribuent à la TES : énergies renouvelables, efficacité énergétique, recyclage des déchets, etc.

Les entreprises retenues pour cette expérimentation sont : Green Industry plast Togo (GIP-TOGO) Sarl-U, une entreprise spécialisée dans la collecte, le tri et le recyclage des déchets plastiques, la RUCHE/SETRAPAL qui a pour activité principale le séchage et transformation des produits alimentaires biologiques en particulier le séchage des ananas frais et des mangues fraîches et leur commercialisation, EGENT TOGO, une entreprise de Génie Electrique et de Nouvelles Technologies qui accompagne les entreprises, les communautés et particuliers à avoir accès à l’énergie durable et à un coût abordable et AgroSolutions et Développement (ASD), une entreprise qui produit et commercialise du tourteau et de l’huile de soja biologique, des granulés flottants pour les Tilapia et poissons chat, les aliments complets et complémentaires pour volailles, ruminants et monogastriques. 

Les accélérateurs ont été formés sur différents modules tels que : le montage d’un business plan, la comptabilité analytique, le marketing digital et TES. Les formations ont permis de renforcer les compétences des accélérateurs dans différents domaines.

Au terme de cette phase pilote du Projet « Incubateurs TES » arrive le temps pour les partenaires de faire un bilan et tirer les leçons de cette expérimentation. 

OBJECTIFS DE L’ATELIER DE CAPITALISATION

L’objectif général de cet atelier de capitalisation est de mettre en évidence les leçons apprises ainsi que les difficultés rencontrées au cours de cette phase expérimentale des accélérateurs.  

De façon spécifique, il s’agit de :

  • Tirer des leçons du pilote 
  • Partager les expériences 

L’atelier de capitalisation sera organisé avec les 2 IMF et 4 TPE. Cette session de capitalisation va se dérouler le jeudi 8 décembre 2022 à 09h, 


Pour participer au webinaire, Inscrivez-vous ICI ou au le lien suivant : 

https://us06web.zoom.us/webinar/register/WN_xW9dEV-OTkSHVPTWPQOc7ghttps://us06web.zoom.us/j/83905609480? 

 

Webinaire sur La Microfinance verte : une idée simple, au potentiel Immense

CONTEXTE DU WEBINAIRE 

L’Afrique fait face à de nouveaux enjeux tels que ceux liés aux effets du changement climatique, alors même que de nombreux défis restent encore à résoudre pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD). Le défi pour les Institutions de Microfinance (IMF) africaines est non seulement de continuer à proposer des produits et services accessibles favorisant l’inclusion financière et qui répondent à la demande de leur clientèle, mais également de répondre aux enjeux climatiques. Or, jusqu’ici, les IMF africaines sont peu mobilisées sur ces enjeux. Elles se doivent de prendre une part active aux processus de transition écologique et sociale en particulier en développant une microfinance verte en capacité de soutenir le développement d’une agriculture durable, de l’économie circulaire, des énergies renouvelables, etc.

De ce fait, les IMF africaines doivent proposer de nouveaux services financiers et non financiers de nature à accompagner en particulier les paysans et les stratégies locales d’adaptation aux effets du changement climatique. Ce processus de Transition Ecologique et Sociale (TES) n’est pas un processus facile à appréhender ni à accompagner. C’est dans le but de sensibiliser et d’accompagner les IMF africaines (en particulier celles membres du MAIN) sur ces défis que ce webinaire est initié.

Trois experts sur les questions de Transition Ecologique et Sociale auront à partager les techniques de conception de produits et services verts, leçons et enseignements sur les manières d’utiliser la microfinance verte comme catalyseur de l’inclusion financière, tout en prévenant les risques associés. Les panélistes se pencheront également sur les différents types de technologies vertes qu’une institution pourrait financer et soutenir, leurs multiples avantages, et en particulier quels sont les produits et services (financiers et non financiers) qu’une institution pourrait développer. Ils présenteront des produits existants avec des exemples concrets et des expériences de terrain. Il s’agit de : 

1- Davide FORCELLA qui entretiendra les participants sur les points suivants :

  • Crédits verts : pour financer des solutions ou technologies vertes, telles que : 
    • Énergie propre / efficacité énergétique (one-hand model vs. two-hand model)
    • Agriculture durable et adaptation au changement climatique
    • Recyclage / Gestion des déchets / autres 
  • Comment financer les pratiques et technologies vertes. 
    • Développement des produits verts, ou adaptation des produits existants
    • Vérification des produits verts, 
    • Suivi des produits verts

2- Charlot RAZAKAHARIVELO interviendra sur :

  • Autres services financiers
    • Micro-Assurance climatique  
    • Formation et renforcement des capacités des clients 
  • Organisation et management « vert » : 
    • Comment développer des partenariats avec des services techniques et des fournisseurs de technologies respectueux de la TES
    • Description des principaux modèles commerciaux mis en œuvre par les institutions financières : avantages et inconvénients
    • Alignement des incitations pour le personnel des IMF pour assurer le décaissement des prêts verts
    • Comment segmenter les clients, comment faire du marketing vers des produits verts
    • Comment former les agents de crédit.

3- Abdou Rasmané OUEDRAOGO partagera les expériences de son institution UBTEC sur les technologies ou pratiques vertes financées (les techniques de conservation des eaux et sol, technique d’aménagement, gestion durables des terres), sur des produits verts (crédit bonus /malus suivant l’impact de l’environnement ) et sur les services non financiers associés ( formation sur les itinéraires techniques de production en agro écologie, formation sur le techniques de compostage, conseil en exploitation familiale).

Membre du réseau MAIN, l’UBTEC/Naam a pu développer au Burkina-Faso une démarche innovante basée sur la création de produits de crédits spécifiques, des formations et des échanges d’expériences entre ses membres paysans dans le but d’appuyer le changement vers de nouveaux modèles agroécologiques.

A la fin des présentations suivra une session de questions réponses.

Une inscription préalable est nécessaire pour prendre part à ce webinaire

Cliquez sur  ce ici pour vous inscrire au Webinaire.     

 

MODERATEUR

Frédéric KALALA  

Mr. Kalala est Professeur et Maître de la Chaire de Microfinance au Centre Congolais-Allemand de Microfinance à l’Université Protestante au Congo. Il est aussi Doyen Honoraire de la Faculté d’Administration des Affaires et Sciences Economiques et Ancien Administrateur au Fonds pour l’Inclusion Financière (FPM, ASBL), un véhicule d’investissement en microfinance en RDC, pays dans lequel il a créé une IMF, dénommée SOCIETE de MICROFINCE GUILGAL depuis 2012, servant près de 45.000 clients actuellement dans plusieurs provinces de la RDC, avec un encours actuel de l’ordre de USD 14.000.000 et tous les indicateurs clés au vert. Cette institution offre des produits innovants, notamment ceux de la finance verte très diversifiés faisant d’elle leader en la matière dans sa zone d’intervention.

PRESENTATION DES INTERVENANTS

Davide FORCELLA

Davide est le directeur du Just Sustainability Transitions Institute (JuST Institute: https://justinstitute.org/), une entité à but non lucratif basée sur ses membres qui vise à catalyser le développement du secteur vers une finance inclusive, respectueuse de la biodiversité et qui soutient l’adaptation au changement climatique et son atténuation. Davide est également co-responsable du groupe d’action Green Inclusive & Climate Smart Finance de la Plateforme européenne de la microfinance (https://www.e-mfp.eu/gicsf-ag) et chercheur associé en finance inclusive verte au Centre de recherche européen en microfinance (CERMi : https://www.cermi.eu). L’expertise clé de Davide consiste à : accompagner le secteur de la finance inclusive, et en particulier les prestataires de services financiers et les investisseurs, dans la définition et l’opérationnalisation des stratégies environnementales et climatiques ; développer et mettre en œuvre des indicateurs pour évaluer et gérer la vulnérabilité climatique et les impacts négatifs sur les écosystèmes et leur inclusion dans le processus de prêt et la gestion des risques ; identifier et financer les technologies et pratiques vertes et soutenir l’adaptation et le développement de produits et services verts spécifiques au niveau du financement des clients ou du refinancement des institutions financières par les investisseurs

 

Charlot RAZAKAHARIVELO 

Expert sur les questions de Transition Ecologique et sociale et des performances sociales, il a créé de nouveaux produits adaptés aux mondes ruraux et urbains en transition sociale surtout pour les femmes en quête d’autonomie financière et sociale dans leur milieu à travers des groupes de crédit et d’épargne dotés de discipline financière. En 2006, il a mis en place le Groupe Finance et Développement qui inclut le Cabinet de conseil FIDECO et l’ONG FIDEV. Ce qui lui a permis de réaliser des études d’opportunités, de faisabilité et de marché en finance inclusive intégrant les différents acteurs économiques. Il est un Expert évaluateur de la performance sociale et environnementale des IMF et sur les questions de microassurance climatique et indicielle. Il est membre d’une équipe internationale de conception de module de sensibilisation sur la Transition Ecologique et Sociale (TES). Depuis 2021, il accompagne le réseau MAIN à expérimenter un modèle d’incubateur de TPE avec un focus sur la TES.

 

Abdou Rasmané OUEDRAOGO

Titulaire d’une Maîtrise en Economie et Gestion des Entreprises et des Organisations de l’Université de Ouagadougou, Monsieur OUEDRAOGO Abdou-Rasmané est actuellement Directeur Général de l’UBTEC/Naam, une institution de microfinance basée au nord du Burkina-Faso. Parallèlement à sa fonction de Directeur Général, Monsieur OUEDRAOGO est depuis 2016 Chargé de Programme du projet Transition vers une Agro-écologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire (TAPSA), financé par la Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI), le Comité Catholique de lutte contre la Faim et pour le Développement (CCFD) et l’Agence Française de Développement (AFD). Monsieur OUEDRAOGO fut Secrétaire Général de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Burkina Faso (APSFD-BF) de 2017 à Mars 2021.

Newsletter – Septembre 2022

LES ACTIVITES DU RESEAU MAIN

 

EDITO

Chers lecteurs, Chers membres,

La rentrée s’annonce toujours sur les chapeaux de roues pour le MAIN. Grâce à nos différentes formations de l’été, nous continuons de soutenir le travail de nos partenaires et des membres de notre réseau.

Le MAIN promeut le renforcement de capacités des Institutions de Microfinance autant qu’il fait la promotion de l’échange et du partage d’expériences afin que tous ensemble, nous, acteurs de la finance inclusive, puissions répondre aux défis du secteur collectivement.

Cette newsletter est l’occasion pour nous de revenir sur les différentes formations des dernières semaines et d’évoquer des thèmes d’importance capitale pour le secteur : la transition écologique et sociale, la finance islamique, les nouveaux mécanismes de motivation du personnel dans les IMF, la gestion efficace des IMF, etc. Nous avons donné la parole à plusieurs bénéficiaires que nous remercions pour leur contribution.

La microfinance est à la croisée des chemins et les acteurs doivent s’adapter à son écosystème avec les nouveaux paradigmes émergents. Nous sommes les acteurs du changement et de la microfinance de demain. Cette newsletter met en avant les mutations du secteur qui lui donnent un souffle nouveau d’une part avec un focus sur les différentes activités du MAIN d’autre part.

Le renforcement de capacité des professionnels du secteur de la microfinance reste notre principale préoccupation et nous espérons vous accueillir encore nombreux lors de nos prochaines sessions de formation.

Bonne lecture à toutes et à tous !

M.ATTANDA

Directeur Exécutif

 

 

LES ACTIVITES DU RESEAU MAIN AU COURS DE LA PERIODE JUIN-AOUT 2022 SE RESUMENT A LA POURSUITE DES ACTIVITES LIEES AU PROJET INCUBATEURS TES, AUX FORMATIONS THEMATIQUES ET A LA FORMATION MASTER EN MICROFINANCE.

 

Projet incubateurs TES : un modelé de collaboration entre les IMF, le main et les MPME

 

Dans le cadre du projet intitulé « La finance inclusive en Afrique face aux défis de la transition écologique et sociale : enjeux et renforcement des capacités des acteurs africains par une offre de formation innovante et adaptée », le MAIN expérimente un modèle d’incubateurs avec des membres (clients) de deux institutions partenaires à savoir la mutuelle ASJD et WAGES. La mise en place des incubateurs permet au MAIN de développer  de nouvelles modalités d’accompagnement à la création de petites et moyennes entreprises souhaitant s’engager vers des activités qui contribuent à la TES : énergies renouvelables, efficacité énergétique, recyclage des déchets, etc.

Les entreprises retenues pour cette expérimentation sont : Green Industry plast Togo (GIP-TOGO) Sarl-U, une entreprise spécialisée dans la collecte, le tri et le recyclage des déchets plastiques, la RUCHE/SETRAPAL qui a pour activité principale le séchage et transformation des produits alimentaires biologiques en particulier le séchage des ananas frais et des mangues fraîches et leur commercialisation, EGENT TOGO, une entreprise de Génie Electrique et de Nouvelles Technologies qui accompagne les entreprises, les communautés et particuliers à avoir accès à l’énergie durable et à un coût abordable et AgroSolutions et Développement (ASD), une entreprise qui produit et commercialise du tourteau et de l’huile de soja biologique, des granulés flottants pour les Tilapia et poissons chat, les aliments complets et complémentaires pour volailles, ruminants et monogastriques. 

Le diagnostic de chaque MPME a permis d’identifier les axes d’intervention sur lesquels le MAIN pourrait les appuyer et renforcer leurs compétences organisationnelles. Entre autres on peut retenir :

  • Montage d’un Business Plan
  • Comptabilité analytique d’exploitation
  • Marketing Digital et TES

Témoignage d’une entreprise du projet Incubateur TES

Nous sommes une entreprise spécialisée dans la collecte, le tri et le recyclage des déchets plastiques.. La collaboration avec le réseau MAIN avec l’appui d’un, Expert sur les questions de Transition Ecologique et Sociale (TES) nous a beaucoup aidés à nous améliorer dans notre organisation notamment sur la structuration du plan d’affaires. Cela nous a permis de ressortir des indicateurs clés relatifs à la TES. Nous avons eu une formation approfondie sur le business plan d’une structure qui est dans la TES et qui tient compte des paramètres de la TES. Nous avons également eu une formation sur la comptabilité analytique. J’avoue que c’est un outil de décisions stratégiques que  je ne connaissais pas du tout. Je ne savais pas qu’en dehors de la comptabilité générale il y a une comptabilité qu’on appelle analytique. Mais avec cette formation et cet appui technique que nous avons eu de la part du Réseau MAIN, nous sommes arrivés à connaitre le sens de la comptabilité analytique que sommes en train de mettre en place dans notre structure. Nous avons pu identifier les coûts qui sont associés à nos produits pour savoir s’ils sont rentables ou pas. La formation nous a vraiment édifiés et a beaucoup apporté à notre institution. A partir de cet instant nous allons plus nous améliorer. Nous espérons continuer toujours par bénéficier des assistances de la part du réseau MAIN pour permettre de construire une structure plus solide.

M. Bemah GADO

DG Green Industry Plast Togo

En plus des thématiques classiques qui leur conviennent, ils doivent monter ou diversifier leurs entreprises dans la thématique innovante de « Transition Ecologique et Sociale »  

 

Pour les IMF partenaires du projet, c’est l’occasion d’acquérir des connaissances et aptitudes dans la conception, la création et le financement des produits et services à caractère écologique. Les micros entrepreneurs sortiront très aguerrir de cette expérimentation et pourront au cours de l’atelier de capitalisation partager leurs expériences, les leçons apprises et les défis rencontrés. 

image

Séance de pratique de Comptabilité analytique à EGENT Togo

Renforcement des capacités des acteurs de l’inclusion financière par des formations adaptées 

Cinq formations thématiques ont été réalisées au cours de la période respectivement au Togo, en République Démocratique du Congo, en Ethiopie et au Rwanda. Il s’agit de trois formations sur la Transition Ecologique et Sociale (Togo, RDC et Rwanda), d’une formation en Motivation (Togo) et de la formation sur la Finance islamique (Ethiopie).

Les formations sur la Transition Ecologique et Sociale ont été pour les participants et leurs institutions une opportunité de comprendre que lenjeu majeur pour les IMF africaines est de proposer de nouveaux services financiers et non financiers qui permettent à la microfinance de jouer son rôle dans le contexte de la lutte contre les effets du changement climatique et dans l’atteinte des ODD (Objectifs de Développement Durable). Et pour y arriver, les IMF doivent, avec une vision prospective, professionnalisme et expérience, être en capacité non seulement de proposer des produits et services accessibles et qui répondent aux besoins de leur clientèle, mais de le faire dans des conditions durables de viabilité institutionnelle, économique et environnementale afin de relever des défis tant sociaux qu’environnementaux. Les variations climatiques et la difficulté à les prévoir mettent en péril les moyens de subsistance des emprunteurs de la microfinance et menacent la capacité future des IMF à opérer dans les zones rurales. Lenjeu pour les IMF est donc de renforcer la résilience des économies rurales grâce à des stratégies de services financiers mieux adaptés à leurs sociétaires/clients.

Des exposés, des partages d’expériences, des travaux en commission ont été la base de ces formations qui ont été très pratiques et participatives. Les participants ont, à l’issue de la formation, été outillés pour : 

  • Comprendre les concepts liés à la Transition écologique et sociale (TES) et être en mesure de développer leur premier concept personnel sur le TES.
  • Savoir pourquoi la TES est pertinente pour leurs clients et pour leurs institutions ;
  • Connaitre les principaux éléments de la TES et certains projets et expériences existants ;
  • Comprendre comment intégrer la TES dans le mécanisme de fonctionnement de leurs IMF.

Témoignage d’un participant à l’atelier TES au Rwanda

La formation qui s'est tenue à Kigali au Rwanda était une excellente formation. La formation était pratique et le questionnaire conçu par l'animateur est approfondi et demande beaucoup de temps de réflexion et de vérification. Immédiatement après la formation, nous avons organisé une réunion avec nos 32 agences et également une réunion avec la direction. Notre mission est de servir les entrepreneurs et les personnes économiquement actives en fournissant des services financiers et non financiers respectueux de l'environnement, innovants, durables, axés sur les femmes et de qualité afin d'améliorer les moyens de subsistance de la société en comblant le fossé de l'inclusion financière. " Nous travaillons actuellement à la révision de notre business plan. Le changement climatique intelligent est l'un des piliers majeurs de notre nouveau plan stratégique. Nous travaillons sur le triple résultat en englobant le profit et les personnes et en contribuant au bien-être de la planète ( Les trois P). Participer à cette formation nous a aidés à réviser et à mettre à jour notre mission qui prend en compte la triple mission des IMF.

ReTezera K. Bekele

Directeur Général, Peace Microfinance S.C.

Ethiopie

Concernant l’atelier de formation organisée par MAIN sur le thème : « Du travail à la performance : la motivation et l’engagement des cadres au travail dans les institutions de microfinance hormis la rémunération », elle a permis aux participants de comprendre, qu’au-delà de la question de salaire qui préoccupe au plus haut point les dirigeants des Institutions de Microfinance alors qu’il est déjà un acquis pour le personnel, ils doivent s’évertuer à comprendre la personne humaine dans son entièreté et lui permettre de concilier sa vie privée et sa vie professionnelle. Le dirigeant doit savoir inspirer confiance pour motiver en étant le leader crédible que les collaborateurs choisissent de suivre avec à la fois du caractère et de la compétence. Les dirigeants doivent avoir l’aptitude à rassembler les collaborateurs autour de la stratégie commune de l’organisation et obtenir des résultats avec et à travers les autres en utilisant des processus disciplinés et coacher au besoin les collaborateurs pour libérer les capacités de chaque membre de l’équipe à améliorer ses performances, à résoudre des problèmes et à développer sa carrière.

Témoignage d’une participante à l’atelier de Lomé sur la motivation

Je voudrais d’abord remercier l’ organisateur   de formation cette  le réseau MAIN, les participants et surtout le consultant. C’est vrai qu’avant d’arriver et je l’ai même exprimé dès le premier jour que j’attends de voir la fin pour être sûre qu’on peut motiver sans le salaire. Nous sommes effectivement au terme de la formation et j’ai compris qu’en dehors du salaire, il y a d’autres éléments qu’il faut prendre en compte dans la Gestion des Ressources Humaines. 

Mme Huguette Valentine ADOUKONOU

DG Africa Finances

Quant à la formation sur la finance islamique qui a eu lieu à Addis Abeba en Ethiopie, il s’inscrit dans la promulgation par la Banque Nationale d’Éthiopie (Banque Centrale) de la ‘Proclamation sur les activités bancaires n° 592/2008 qui a permis aux banques conventionnelles et aux IMF souhaitant de faire des opérations bancaires islamiques et d’ouvrir des guichets bancaires sans intérêt à compter de 2011. En outre, la banque islamique est devenue un phénomène universel en croissance rapide dans les pays musulmans et non musulmans. Suite à une évaluation des besoins des membres en Ethiopie, il est ressorti un besoin de formation sur le ce thème. C’est dans ce contexte que le Réseau MAIN a jugé bon d’organiser cette formation pour former et perfectionner ses membres qui ont commencé la banque sans intérêt ou envisagent de le faire dans un proche avenir pour mieux gérer les défis de l’adoption de la microfinance sans intérêt.

image

Photo de famille formation sur la finance islamique, Addis Abeba, Ethiopie

 

Elle a permis, dans une démarche participative, aux participants d’acquérir des notions sur le pilotage, le lancement et la fourniture des produits financiers islamiques, y compris ses mécanismes, sa portée, ses processus de développement de nouveaux produits, ses méthodologies de livraison et sa durabilité. Ils sont à présent aussi capables d’expliquer et d’intégrer les facteurs organisationnels, opérationnels, de gouvernance et réglementaires dans le développement de produits et services de microfinance islamique et d’identifier les sources de financement appropriées et construire des partenariats stratégiques avec les partenaires au développement et les promoteurs de la Microfinance Islamique.

Avec une meilleure compréhension de son environnement, de sa gouvernance, de sa réglementation, de sa supervision, les cadres et dirigeants des institutions de microfinance qui ont participé à cet atelier de formation sont outillés pour identifier les principales opportunités et défis de la conversion ou de la diversification vers la microfinance islamique.

Les différentes évaluations des formations ont révélé qu’au regard de l’appréciation positive qui découle des témoignages de satisfaction des différents participants, on peut en déduire que les objectifs des différentes formations ont été atteints.

 

Renforcer les acteurs de la finance inclusive à travers des formations diplômantes 

 

Dans le cadre de son programme de renforcement des capacités, le MAIN a organisé du 07 au 28 Août 2022 la session résidentielle de son programme de Master en Microfinance à Yaoundé. Ce programme qui est conjointement organisé par le MAIN en collaboration avec l’UCAC a réuni pour l’édition 2022, 35 participants venus de plusieurs pays (Togo, Bénin, Cameroun, Mali, Guinée, RDC, Burundi, Congo Brazzaville, Tchad, Burkina- Faso, etc.).   

image

Photo de famille UCAC 2022, Yaoundé, Cameroun

Ce fut un réel rendez-vous de partage entre acteurs comme le montre le témoignage ci-dessous

Je voudrais d’abord remercier l’ organisateur   de formation cette  le réseau MAIN, les participants et surtout le consultant. C’est vrai qu’avant d’arriver et je l’ai même exprimé dès le premier jour que j’attends de voir la fin pour être sûre qu’on peut motiver sans le salaire. Nous sommes effectivement au terme de la formation et j’ai compris qu’en dehors du salaire, il y a d’autres éléments qu’il faut prendre en compte dans la Gestion des Ressources Humaines. 

Mme Huguette Valentine ADOUKONOU

DG Africa Finances

Les participants sont repartis très satisfaits de l’organisation de cette formation et des enseignements reçus au cours de la session. 

 

Il y a lieu de rappeler que cette formation, destinée aux cadres des IMF francophones, est sanctionnée par un Master en management des IMF. Elle est organisée depuis 2016 en collaboration avec l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC). Elle s’adresse aux dirigeants et administrateurs d’IMF francophones membres ou non membres du MAIN. D’une durée de 2 ans, ce master fait intervenir à la fois des universitaires et des professionnels du secteur. La formation comprend trois semaines de cours par an dans les locaux de l’UCAC en présentiel. Entre les différentes sessions, les participants travaillent sur la plateforme sur laquelle ils déposent leurs travaux et interagissent avec les enseignants. 

Visite d’échanges Internationale

Dans le cadre de ses activités et suivant le plan stratégique 2021-2023, le réseau MAIN financera une visite d’échanges Internationale en Afrique pour ses membres. C’est dans ce cadre que s’inscrit le présent appel à candidature à l’endroit des SFD/ IMFs aux conditions ci-dessous :

  1. Conditions de la visite et d’éligibilité

  • La visite doit être effectuée en Afrique au sein d’une Institution de Microfinance
  • La durée de la visite devra être de 07 jours maximum inclus les jours de voyage
  • La mission devra s’effectuée avant le 20 Août 2022
  • Etre à jour de ses cotisations vis-à-vis du MAIN
  • Etre un membre actif du MAIN
  • Avoir envoyé au MAIN pour publication les factsheets des 03 dernières années (2019, 2020 et 2021)
  • Avoir signé le pacte de transparence
  • Présenter un dossier de candidature avec les termes de références de la visite d’échange
  • Un rapport devra être produit et transmis au MAIN dans un délai de 7 jours maximum à compter du dernier jour de la visite.
  1. Eléments des termes de référence (TDR)

  • La problématique de la visite
  • Les approches de solutions déjà entreprises au sein de l’institution pour résoudre le problème ou répondre au(x) besoin(s) exprimé(s).
  • La justification de la nécessité de la visite d’échanges
  • Les attentes de la visite d’échange
  • Le nom de l’institution d’accueil retenue
  • Le budget détaillé de la mission
  • Les personnes au sein de votre Institution qui participeront au voyage (Max 5 personnes). (précisez leur fonction)
  • La date retenue pour la visite
  1. Dossiers de candidature 
    • TDR de la visite (avec les éléments mentionnés au point 2)
    • Rapports d’activités le plus récent (2021)

NB :

Comment Transmettre le dossier de candidature ? : 

  1. Compresser les éléments du  Dossiers de candidature en un fichier ZIP
  2. Se connecter à son compte membre (compte unique pour les institutions membres du MAIN ) sur la plateforme MAIN WebApp  https://webapp.mainnetwork.org/  ;
  3. Allez au menu Transfert de documents, sélectionner Visite d’échanges 2022 dans la liste déroulante;
  4. Sélectionner votre dossier de soumission zipper et valider.

Pour toutes informations complémentaires contacter le secrétariat au + 00228 22-21-47-57 ou à main@mainnetwork.org

Date limite de dépôt de candidature : Mardi 31 Mai 2022

  1. Calendrier

Le calendrier indicatif à respecter sera le suivant :

Etape

Date limite

Réception des propositions

31 Mai 2022

Annonce de l’institution retenue

08 Juin 2022

Date limite de la réalisation de la Visite

20 Août 2022

Envoi du rapport  de la mission au MAIN

31 Août 2022

Formation : Du travail à la performance

Télécharger la Fiche d’inscription

Comment inscrire un participant ?

Seules les inscriptions en ligne sur la plateforme avant le 03 Juin 2022 seront acceptées.

  1. Télécharger la fiche d’inscription à remplir .
  2. Se connecter à son compte membre (compte unique pour les institutions membres du MAIN ) sur la plateforme MAIN WebApp  https://webapp.mainnetwork.org/  
  3. Dans le menu Profil, identifier la formation «  Du Travail à La Performance «  dans la liste des évènements à venir et cliquez sur s’inscrire
  4. Remplir le formulaire et valider l’inscription. 
  5. Dans le menu Formation l’onglet Du Travail à La Performance vous pouvez faire le suivi de votre participation (gestion de plan de vol, demande de remboursement…)

Thème de la formation : Du travail à la performance : la motivation et l’engagement des cadres au travail dans les institutions de microfinance hormis la rémunération

Introduction :

La démotivation au travail est un facteur pesant pour les entreprises. Selon le rapport d’étude internationale Steelcase[1], il s’avère qu’un employé sur trois dans le monde est désengagé. Pour contrer cette tendance, la motivation est devenue une « soft skill[2] » en elle-même. En effet, la motivation se travaille comme toute autre compétence professionnelle. Motiver et garder ses équipes engagées est un enjeu majeur pour les entreprises.

Pour développer la motivation des employés, de nombreux leviers sont actionnables à travers la formation des managers : accompagner les collaborateurs pour les aider à identifier leurs forces et leurs faiblesses et ainsi augmenter leur engagement ; former les managers à piloter les compétences de leur équipe et à les motiver au quotidien ; apprendre à responsabiliser et déléguer, … mais également encourager les hauts potentiels et ceux qui souhaitent continuer à actualiser leurs compétences en leur mettant à disposition les bons outils et bonnes pratiques.

Un cadre motivé est un cadre efficace. L’épanouissement des employés en général et des cadres en particulier enrichit l’entreprise. Le bien-être des employés au travail est l’un des éléments-clés de la performance. Ce sont là les raisons pour lesquelles le réseau MAIN vous propose cette formation pour vous aider à booster l’engagement de vos collaborateurs au travail.

Objectifs de la formation :

La formation a pour objectif général de :

  • Sensibiliser les managers à prendre en compte les besoins de motivation et d’engagement des cadres pour qu’ils mettent leur personne entière au travail.

De façon plus spécifique, cette formation permettra aux décideurs des IMF de :

  • Comprendre la notion de personne entière au travail et ses avantages ;
  • Déployer une démarche de motivation et d’engagement en lien avec la stratégie de l’organisation ;
  • Appliquer des méthodes éprouvées pour favoriser l’implication des équipes ;
  • Adapter son management pour amplifier la motivation et l’engagement des collaborateurs ;
  • Améliorer la coopération et la créativité au sein de vos équipes.

Résultats attendus :

A l’issue de la formation, les participants :

  • Comprennent le paradigme de la personne entière au travail et peuvent l’appliquer pour motiver ;
  • Améliorent leur efficacité et découvrent la possibilité de concilier vie privée et vie professionnelle ;
  • Savent comment inspirer confiance pour motiver en étant le leader crédible que les collaborateurs choisissent de suivre avec à la fois du caractère et de la compétence ;
  • Peuvent rassembler les collaborateurs autour de la stratégie commune de l’organisation et obtenir des résultats avec et à travers les autres en utilisant des processus disciplinés ;
  • Sont en mesure de coacher au besoin les collaborateurs pour libérer les capacités de chaque membre de l’équipe à améliorer ses performances à résoudre des problèmes et à développer sa carrière.

Cibles de la formation :

La formation cible les leaders et managers des IMF comme : Membres du Conseil d’Administration, Directeurs généraux, Directeurs centraux, Responsables opérationnels, Gestionnaires de portefeuille, Contrôleurs internes, Auditeurs ou Inspecteurs, Responsables d’équipe, Chefs de service, Chefs de projet.

Pré-requis :

Il est recommandé d’avoir des compétences en management pour suivre la formation.

Durée et lieu de la formation

La formation se déroulera du 06 au 08 Juillet 2022 à Lomé, soit trois (03) jours entiers de formation.

Méthodes pédagogiques :

  • Utilisation de méthodes actives avec travaux en équipe à partir d’études de cas
  • Mises en situation (training), exercices d’application
  • Élaboration d’un plan personnel de progrès
  • Support de cours de la formation.

Contenu de la formation :

Les thèmes suivants seront abordés au cours de la formation :

  • Paradigmes et principes
  • Personne fragmentée et personne entière
  • Ethique du caractère et éthique de la personnalité
  • Qualité première et qualité secondaire
  • Efficacité personnelle et efficacité professionnelle
  • Compte bancaire émotionnel ou compte affectif
  • Renouvellement équilibré
  • Inspirer confiance, servir de modèle
  • Création d’une stratégie commune
  • Exécution de la stratégie ou l’alignement
  • Responsabilisation et coaching des collaborateurs,
  • Amélioration du niveau de l’exécution

Dispositions pratiques pour les membres de MAIN :

  1. Nous vous prions d’organiser vous-même votre déplacement sur Lomé. Les frais relatifs à vos billets d’avion vous seront remboursés par le MAIN par virement bancaire sur présentation de justificatifs (souche de billet, facture du billet, carte d’embarquement, coordonnées bancaires de l’institution).
  2. Le MAIN remboursera le billet d’avion pour un montant maximum de 550 USD. Au-delà de ce montant l’institution supporte (paye) la différence.
  3. Le remboursement des frais relatifs au billet d’avion pour les internationaux est soumis à la présentation obligatoire de toutes les pièces justificatives (souche du billet d’avion, facture originale si le MAIN doit rembourser le montant total, photocopie de la facture si remboursement partiel, cartes d’embarquement).
  4. Le MAIN couvrira entièrement vos frais d’hébergement et de Restauration.
  5. Les frais d’inscription à votre charge sont de 200 000 FCFA à payer à l’inscription au MAIN pour les nationaux membres du MAIN, 300 000 FCFA pour les nationaux & internationaux non membre de MAIN et 450 000 FCFA pour les internationaux membres de MAIN.
  6. Date limite des inscriptions : 03 Juin 2022. Prière envoyer votre fiche d’inscription à main@mainnetwork.org avec copie à mally@mainnetwork.org
  7. Le nombre de places étant limité, ce qui signifie que seuls seront retenus les candidats qui s’inscriront avant la date limite.

NB :

Vous serez pris en charge par le MAIN à partir du 05 au 09 Juillet 2022 exclu (check-out time de l’hôtel 11h). Tous ceux qui arriveront avant ou partiront après se prendront eux-mêmes en charge pour les jours supplémentaires.

Seules les candidatures des membres en règle par rapport aux cotisations annuelles seront retenues.

Dans l’attente de vous accueillir toutes et tous à Lomé, nous vous prions de recevoir, nos cordiales salutations.

Direction Exécutive

 


[1] https://info.steelcase.com/rapport-sur-lengagement-des-employ%C3%A9s-dans-les-espaces-de-travail-%C3%A0-travers-le-monde#introduction

[2] https://www.forbes.fr/management/les-15-soft-skills-a-maitriser-en-entreprise/

Formation UCAC 2022

Le MAIN organise du 08 au 27 Août 2022 la session de Master en Microfinance en partenariat avec l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC) de Yaoundé.

Seules les inscriptions en ligne sur la plateforme seront acceptées.

Fiche d’inscription Atelier 1

Fiche d’inscription Atelier 2

Voici quelques dispositions pratiques :

  1. Nous vous prions d’organiser vous-même votre déplacement sur Yaoundé. Les frais relatifs à votre billet d’avion vous seront remboursés par le MAIN par virement bancaire sur présentation de justificatifs (souche de billet, facture du billet, carte d’embarquement).
  2. Le MAIN remboursera le billet d’avion pour un montant maximum de 650 Euros. Au-delà de ce montant l’institution supporte (paye) la différence.
  3. Le remboursement des frais relatifs au billet d’avion est soumis à la présentation obligatoire de toutes les pièces justificatives (souche du billet d’avion, facture originale si le MAIN doit rembourser le montant total, photocopie de la facture si c’est un remboursement partiel, carte d’embarquement).
  4. Le MAIN couvrira entièrement vos frais d’hébergement, de formation et de restauration.
  5. Les frais d’inscription à votre charge sont de 750 Euros à payer en devises à l’inscription au MAIN ou par virement bancaire avant la session.
  6. Veuillez noter que les frais de visas d’entrée, transport local dans vos pays respectifs et le transport de l’aéroport d’arrivée jusqu’au lieu de formation ainsi que les frais de transit sont entièrement à vos charges.
  7. Les participants de l’atelier II sont aussi priés de confirmer leur participation par la transmission de la fiche d’inscription (atelier 2) et sont soumis aux mêmes conditions de participation (billet d’avion et frais de participation) que ceux de l’atelier I.
  8. Date limite des inscriptions : 03 Juin 2022.

NB :

  1. Vous serez pris en compte par le MAIN du 07 au 28 Août 2022 (22 jours) Tous ceux qui arriveront avant ou partiront après se prendront eux-mêmes en charge pour les jours supplémentaires.
  2. Seules les candidatures des membres en règle vis à vis du MAIN seront retenues.
  3. La formation se déroule en Français.
  4. Pour l’atelier II, seuls les candidats ayant transmis au moins les 2/3 de leurs devoirs de la première année seront autorisés à y prendre part.

Comment inscrire un participant ?

  1. Télécharger ici la fiche d’inscription à remplir (Joindre la copie de son passeport à la dernière page de la fiche d’inscription dûment remplie et signée par le responsable de votre institution).
  2. Se connecter à son compte membre (compte unique pour les institutions membres du MAIN ) sur la plateforme MAIN WebApp https://webapp.mainnetwork.org/
  3. Dans le menu Profil, identifier la formation UCAC 2022 dans la liste des évènements à venir et cliquez sur s’inscrire. 
  4. Remplir le formulaire et valider l’inscription. 
  5. Dans le menu Formation l’onglet UCAC 2022 vous pouvez faire le suivi de votre participation (gestion de plan de vol, demande de remboursement…)

NB : 

  • Une fiche d’inscription sans la copie du passeport du participant à la dernière page sera rejetée;
  • Dispositions pratiques et autres infos sur : https://www.mainnetwork.org/ucac-2022  

Besoin d’information ou d’assistance pour l’inscription ? :

+228 91 09 01 96 (WhatsApp uniquement) / main@mainnetwork.org

Dans l’attente de vous rencontrer à Yaoundé, nous vous prions de recevoir, Mesdames et Messieurs, nos cordiales salutations.

La direction Exécutive

FORMATION SUR LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOCIALE (TES)

FORMATION SUR LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOCIALE (TES)

Dans le cadre de son programme de renforcement des capacités,  le réseau MAIN organise en collaboration avec l’APSFD du Togo une formation sur « la Transition écologique et sociale ».

L’Afrique fait face à de nouveaux enjeux tels que ceux liés aux effets du changement climatique alors même que de nombreux défis restent encore à résoudre pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD).  Face à ce  contexte, le défi pour les Institutions de Microfinance (IMF) africaines est non seulement de continuer à proposer des produits et services accessibles et qui répondent aux besoins de leur clientèle, mais également de le faire dans des conditions durables de viabilité institutionnelle, économique et environnementale

Les IMF africaines sont peu mobilisées sur les enjeux de transit. Elles se doivent de prendre une part active aux processus de transition écologique et sociale en particulier en développant une microfinance verte en capacité de soutenir le développement d’une agriculture durable, de l’économie circulaire, des énergies renouvelables, etc.

L’inclusion financière occupe une place de choix pour la réalisation de certains ODD car elle permet de soutenir la croissance économique globale et la réalisation d’objectifs de développement plus larges. De plus, la microfinance étant en constante évolution, il est indispensable de continuer à  professionnaliser le secteur tout en veillant au développement d’une finance inclusive responsable et solidaire.

Objectifs de la formation :

La formation a pour objectif général de :

  • Sensibiliser les décideurs des IMF à mieux comprendre l’effet du changement climatique sur leurs activités et celles de leurs clients

De façon plus spécifique, cette formation permettra de :

  • Renforcer les capacités des décideurs des IMF à intégrer la notion de TES dans leurs modes de fonctionnement
  • Améliorer la pratique de gestion des risques des clients en prenant en compte la TES dans les critères d’analyse
  • Fournir des outils de décision améliorées en gestion de crédit, sensibles à la TES
  • Augmenter la visibilité des IMF en pratiquant la TES

Résultats attendus :

A l’issue de la formation, les participants :

  • comprennent ce qu’est la TES, son utilité et les avantages de son utilisation pour leurs IMF et leurs clients
  • connaissent les principaux éléments de la TES
  • sont capables d’intégrer la TES dans leurs réflexes de gestion de risques et de promotion de services non financiers
  • sont capables d’appliquer les outils relatifs à la TES pour mener une stratégie plus appropriée, mesurer leurs vulnérabilités et impacts environnements négatifs de leurs institutions
  • sont capables de sensibiliser leurs pairs pour intégrer la TES dans leurs modes de fonctionnement.

Cible de la formation :

La formation cible les personnes responsables des IMF comme : Membres du Conseil d’Administration maitrisant le métier de la microfinance, Directeurs généraux, Directeurs centraux, Responsables opérationnels, Gestionnaires de portefeuille, Contrôleurs internes, auditeurs ou Inspecteurs.

Durée et lieu de formation

La formation se déroulera du 23 au 25 Mars 2022 à Lomé.

Contenu de la Formation :

Les thèmes suivants seront abordés au cours de la formation:

  • Définition et intérêt de la TES :
  • Pourquoi la TES
  • C’est quoi la TES
  • Relation entre transition sociale et transition écologique
  • Besoins et opportunités en TES
  • Les différentes facettes de la TES
  • La TES et la stratégie environnementale des IMF
  • Evaluation et gestion des vulnérabilités
  • Evaluation et gestion des impacts environnementaux négatifs directs et indirects
  • Les produits et services des IMF
  • Les différents types de crédits verts pour financer l’agriculture durable, la biodiversité, l’énergie, l’économie circulaire, l’eau et l’assainissement,
  • Les services non financiers sensibles à la TES
  • La TES et les différentes préoccupations des IMF comme la performance sociale et environnementale, la micro-assurance, les ODD, le genre.

Dispositions pratiques pour les membres de MAIN :

  1. Nous vous prions d’organiser vous-même votre déplacement sur Lomé. Les frais relatifs à vos billets d’avion vous seront remboursés par le MAIN par virement bancaire sur présentation de justificatifs (souche de billet, facture du billet, carte d’embarquement, coordonnées bancaires de l’institution).
  2. Le MAIN remboursera le billet d’avion pour un montant maximum de 550 USD. Au-delà de ce montant l’institution supporte (paye) la différence.
  3. Le remboursement des frais relatifs au billet d’avion pour les internationaux est soumis à la présentation obligatoire de toutes les pièces justificatives (souche du billet d’avion, facture originale si le MAIN doit rembourser le montant total, photocopie de la facture si remboursement partiel, cartes d’embarquement).
  4. Le MAIN couvrira entièrement vos frais d’hébergement et de Restauration.
  5. Les frais d’inscription à votre charge sont de 200 000 FCFA à payer à l’inscription au MAIN pour les nationaux membres du MAIN, 300 000 FCFA pour les nationaux & internationaux non membre de MAIN et 450 000 FCFA pour les internationaux membres de MAIN.
  6. Date limite des inscriptions : 23 Février 2022. Prière envoyer votre fiche d’inscription à main@mainnetwork.org avec copie à mally@mainnetwork.org

Le nombre de places étant limité, ce qui signifie que seuls seront retenus les candidats qui s’inscriront avant la date limite.

NB :

  • Vous serez pris en charge par le MAIN à partir du 22 Mars au 26 Mars 2022 exclu (check-out time de l’hôtel 11h). Tous ceux qui arriveront avant ou partiront après se prendront eux-mêmes en charge pour les jours supplémentaires.
  • Seules les candidatures des membres en règle par rapport aux cotisations annuelles seront retenues.

Télécharger la fiche d’inscription ici

Dans l’attente de vous accueillir toutes et tous à Lomé, nous vous prions de recevoir, nos cordiales salutations.

Direction Exécutive

PRENEZ EN MAIN L’AVENIR DE VOTRE IMF AVEC MICROVISION

PRENEZ EN MAIN L’AVENIR DE VOTRE IMF AVEC MICROVISION 

Cher membre,

Dans le cadre de ses activités de renforcement des capacités des cadres et des acteurs de la finance inclusive, le MAIN (Microfinance African Institutions Network) organise au Togo une formation sous régionale sur « Prenez en main l’avenir de votre IMF avec Microvision». 

La formation se déroulera du 16 au 18 Février 2022, à Lomé au Togo. 

Microfact, une initiative commune de ADA et BRS, est devenue avec les années une référence dans l’offre d’outils et l’organisation d’ateliers pratiques pour les managers et consultants dans l’évaluation de la performance financière et sociale. En lançant l’outil Microvision, ADA et BRS ont pour objectif de renforcer les capacités des IMF pour élaborer des plans d’affaires et de modéliser les projections financières et sociales

Cette formation est adressée aux dirigeants ou cadres des IMF souhaitant renforcer leurs capacités pour une utilisation autonome de l’outil Microvision.

OBJECTIFS DE L’ATELIER

L’objectif de l’atelier est d’assurer une maitrise suffisante de Microvision par les IMF pour une utilisation autonome de l’outil après l’atelier, et plus spécifiquement être capable de :

  • Décrire et comprendre les six étapes d’utilisation de Microvision
  • Elaborer les projections financières et sociales dans Microvision
  • Analyser les résultats obtenus 
  • Développer des scénarios différents dans Microvision

CONTENU DE L’ATELIER ET METHODOLOGIE 

Contenu

L’atelier de trois jours inclut :

Journée 1 : Découvrir Microvision

– Découvrir les fonctionnalités principales de Microvision

– Comprendre les principaux onglets de l’outil (saisie des données, projections, résultats et scénarios)

– Pratiquer Microvision : Import de la MFI Factsheet et paramétrage des produits de prêts de l’IMF

Journée 2 & 3 : Développer vos propres projections avec Microvision

Le deuxième et le troisième jour de l’atelier, les participants travaillent sur les projections de leur propre institution, en utilisant ses données réelles. En bénéficiant d’une assistance personnalisée de la part des formateurs, ils doivent élaborer leur scénario de base, savoir l’analyser et l’expliquer.

Les formateurs s’engagent à respecter les clauses de confidentialité des données des IMF avant, pendant et après l’atelier.

Méthodologie

Au moins deux semaines avant l’atelier, les formateurs doivent recevoir les documents suivants de la part des IMF qui désirent participer à l’atelier :

  • La MFI Factsheet remplie avec les données des trois derniers exercices
  • Le fichier excel « Microvision_travail préparatoire » permettant de collecter l’ensemble des données nécessaires pour utiliser Microvision

Les formateurs vérifieront la cohérence des données reçues et pourront revenir auprès de l’IMF pour obtenir des informations complémentaires si nécessaire. Ce travail préparatoire, tant au niveau de l’IMF que du formateur, est le facteur clé de la réussite de l’atelier. La soumission des deux fichiers dûment complétés par l’IMF est donc OBLIGATOIRE pour participer à l’atelier. 

PUBLIC CIBLE et PRE-REQUIS

Nombre de participants

20 participants maximum 

Profil des participants

Cet atelier s’adresse à un personnel cadre des IMF ayant une connaissance et une expérience préalable dans l’élaboration de plan d’affaires. Les positions particulièrement ciblées sont les directeurs d’IMF, les directeurs financiers, les directeurs des opérations

Une bonne connaissance des opérations de l’IMF, de ses orientations stratégiques et une bonne compréhension des ratios financiers sont nécessaires.

Critères de sélection

La sélection des participants est cruciale pour le succès de cet atelier, les critères retenus sont : 

–  Poste/Fonction au sein de l’institution correspondant au profil ciblé,

– Bonne connaissance de l’historique et du mode de fonctionnement de l’IMF,

– Capacité à développer des orientations stratégiques,

– Bonne connaissance et utilisation de la MFI Factsheet,

– Bonne compréhension des indicateurs clés de performance/ratios financiers

– Soumission des deux fichiers excel « MFI Factsheet » et « Microvision_travail préparatoire » dûment remplis 

Dispositions pratiques pour les membres de MAIN : 
1. Nous vous prions d’organiser vous-même votre déplacement sur Lomé. Les frais relatifs à vos billets d’avion vous seront remboursés par le MAIN par virement bancaire sur présentation de justificatifs (souche de billet, facture du billet, carte d’embarquement, coordonnées bancaires de l’institution).

2. Le MAIN remboursera le billet d’avion pour un montant maximum de 550 USD. Au-delà de ce montant l’institution supporte (paye) la différence.  

3. Le remboursement des frais relatifs au billet d’avion est soumis à la présentation obligatoire de toutes les pièces justificatives (souche du billet d’avion, facture originale si le MAIN doit rembourser le montant total, photocopie de la facture si remboursement partiel, carte d’embarquement). 

4. Le MAIN couvrira entièrement vos frais d’hébergement et de Restauration.

5. Les frais d’inscription à votre charge sont de 200 000 FCFA à payer à l’inscription au MAIN pour les nationaux membres du MAIN, 300 000 FCFA pour les nationaux non membre de MAIN et 450 000 FCFA pour les internationaux membres de MAIN. 

6. Date limite des inscriptions : 28 Janvier 2022. Prière envoyer votre fiche d’inscription à main@mainnetwork.org avec copie à k.mally@mainnetwork.org 

Le nombre de places étant limité, ce qui signifie que seuls seront retenus les candidats qui s’inscriront avant la date limite.  

NB : 

1.      Vous serez pris en charge par le MAIN à partir du 15 au 19 Février 2022 (check-out time de l’hôtel 11h). Tous ceux qui arriveront avant ou partiront après se prendront eux-mêmes en charge pour les jours supplémentaires. 

2.      Seules les candidatures des membres en règle vis-à vis du MAIN seront retenues.

Dans l’attente de vous accueillir toutes et tous à Lomé, nous vous prions de recevoir, nos cordiales salutations.

Télécharger la fiche d’inscription ici

Direction Exécutive

Newsletter – Mai 2021

ÉCONOMIES ET RESILIENCE CLIMATIQUE

Un examen des réussites et des défis de la programmation actuelle

Les programmes de développement visent de plus en plus à soutenir les populations déjà touchées par les impacts du changement climatique par le biais d’une variété d’interventions visant à renforcer la résilience climatique. Les programmes axés sur le financement inclusif conçoivent également des interventions pour atteindre les résultats en matière de développement, et au sein de ces programmes, il y a des discussions considérables sur la façon dont les économies peuvent contribuer à la résilience de façon plus générale.

Cet examen des connaissances donne un aperçu de l’ensemble de la littérature actuelle et donne des exemples illustrant des programmes et des activités conçus pour accroître la résilience climatique grâce à l’utilisation de composantes d’épargne. L’examen met particulièrement l’accent sur les réussites et les défis liés au renforcement de la résilience climatique, dans trois dimensions : la préparation aux catastrophes, l’intervention et l’adaptation au changement climatique.

Pour plus d’info

CATALYSER L’UTILISATION DU COMPTE BANCAIRE DES FEMMES PAR LE BIAIS DE COVID-19 RELIEF

Leçons tirées de l’Inde sur l’exploitation des transferts gouvernementaux pour stimuler l’inclusion financière des femmes

En mars 2020, alors que la pandémie covid-19 se propageait dans le monde entier, le gouvernement indien a entrepris l’une de ses plus importantes initiatives de secours à ce jour. D’avril à juin 2020, les clientes du programme d’inclusion financière du gouvernement, Pradhan Mantri Jan Dhan Yojana (PMJDY), ont reçu un transfert en espèces de 500 INR (~ 6,85 $) par mois. L’initiative visait à atténuer les pertes potentielles de revenus dues à la pandémie et à renforcer la sécurité financière globale des femmes et de leurs ménages.

Les transferts gouvernementaux directs aux femmes bénéficiaires peuvent contribuer de manière significative à l’inclusion financière des femmes en augmentant l’accès et l’utilisation des services financiers. Pour voir si cela se produisait en Inde, Women’s World Banking s’est associée à une banque du secteur public de premier plan en Inde pour évaluer l’effet des paiements d’allégement COVID-19 sur l’activité du compte d’environ 318 000 clientes pendant le confinement. Dans ce blog, nous réfléchissons aux principales conclusions de notre étude et proposons des solutions qui pourraient aider à renforcer la résilience financière des clientes au milieu d’une pandémie mondiale.

Pour plus d’info

LA MICROFINANCE EN AFRIQUE DE L’EST – SYSTÈMES POUR LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU CAFÉ

Le secteur du café a le potentiel de contribuer fortement à la lutte contre la pauvreté en Afrique de l’Est, mais le développement du secteur est entravé par un manque d’épargne et de crédit. En outre, l’accès des femmes aux services financiers est encore plus restreinte que celle des hommes, et la plupart des femmes dans les zones rurales continuent à mettre leur argent dans des cachettes secrètes, et d’emprunter de l’argent chez les commerçants, les grossistes d’intrants agricoles ou agro-vétérinaires. La microfinance en Afrique de l’Est – Systèmes pour les femmes dans le secteur du café a pour but de donner un aperçu du paysage de l’épargne et de crédit en ce qui concerne les femmes engagées dans la production et la transformation du café, notamment en Ouganda et au Kenya. Il explique les raisons de la couverture limitée de la microfinance pour les femmes actives dans le secteur, et offre des suggestions pour l’augmenter. Il offre également un aperçu simple de qui-est-qui dans la microfinance en Afrique de l’Est, avec les services destinés aux femmes et le secteur du café.

Pour plus d’info